Togo: ce qu’il faut retenir du message de Atchadam ce lundi

38min34s, c’est le temps qu’a duré le discours de Tikpi Atchadam, leader du Parti National Panafricain (PNP). Son message à la population et aux opposants, il l’a envoyé depuis son exil sur les réseaux sociaux ce 23 décembre 2019 à 16h30.

Comme à son habitude, le fils de Kparatao a rappelé que ces élections n’étaient pas las solution pour le Togo. Car pour lui, les mêmes causes produisent les mêmes effets. Le peuple doit donc prendre son destin en main.

 

2020, une année cruciale, et pour cause, ça sera une élection sans le président Faure Gnassingbé. « soit on parle d’élection sans Faure Gnassingbé ou soit on parle de Faure sans élection », a-t-il indiqué dans son discours. Lhomme propose une transition avant la tenue des élections. Si jusqu’ici son discours est clair et net, l’on se demande comment peut-il changer la donne alors que le premier tour est fixé au 22 février 2020 et qu’on a déjà une panoplie d’opposants qui se sont engagés dans la course. Chose curieuse, depuis, Faure Gnassingbé ne s’est pas encore prononcé sur sa candidature en 2020.

 

Tikpi Atchadam, celui que l’on appelle « l’homme du 17 août », a fait savoir aux opposants qui ont déjà déclaré leur candidature de se retirer tout simplement. Il souhaite des manifestations sur toute l’étendue du territoire à partir du 30 décembre 2019. Il a profité pour les envoyer un message aux officiers hauts gradés, en leur demandant de sauver le pays.

 

Pour l’heure, aucune annonce officielle d’un opposant suite à ce discours de Tikpi Atchadam. L’appel sera-t-il entendu? Le 30 décembre y aura-t-il des manifestations gigantesques dans les rues de Lomé et sur toute l’étendue du territoire togolais ? Malin sera celui qui pourra le dire.

C’est le wait and see.

Mais pour l’instant seules les chansons de Noël se font entendre dans les rues de la capitale annonçant la nativité de Jésus-Christ.

 

Source: Actu-togo

 

Qui est Tchikpi Atchadam, le nouvel homme fort de l’opposition togolaise?