Tentative de coup d’état au Mali

Le Mali vient-il d’échapper à une tentative de déstabilisation de ses institutions ? Selon RFI, 6 personnes ont été arrêtées au cours de ces deux dernières semaines dans le cadre d’une affaire de tentative de déstabilisation présumée.

Publicités

 

 

Selon une source proche de l’appareil sécuritaire malien, citée par le média international, parmi les auteurs de cette opération « tuée dans l’oeuf » figure l’ancien lieutenant de l’armée, Seyba Diarra, un maillon important du coup d’État de 2012 contre le président Amadou Toumani Touré.

Il est devenu assez rapidement un des hommes forts de la junte qui a pris ensuite le pouvoir. Inculpé en 2013 comme d’autres dans l’affaire de plusieurs militaires « béret rouge » retrouvés morts dans une fosse commune, le lieutenant Seyba Diarra a été récemment mis en liberté en attendant son jugement.

 

Cette fois, il est arrêté par les services de renseignements du Mali avec au moins cinq autres personnes pour « tentative de déstabilisation des institutions de la République ».

 

De source proche de l’enquête, l’opération qu’il aurait voulu mener devait se dérouler entre les deux tours des élections législatives. Repérage d’endroit, ciblage de personnalités, des moyens mobilisés, il s’agit d’« une véritable tentative de déstabilisation », insiste une source sécuritaire malienne. Les enquêtes menées par les services de renseignements du Mali se poursuivent. Plusieurs personnes recherchées sont pour le moment introuvables, « en fuite », précise l’un des enquêteurs.

 

Rfi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *