Prison civile de Kara : Des militants de l’opposition relaxés

Ils ont été arrêtés le 11 décembre 2018, dans le cadre des manifestations de la Coalition des 14 partis de l’opposition. Ils ont été condamnés par le juge du Tribunal de Bafilo. Hier mardi, la Cour d’Appel les a relâchés. Il s’agit de 8 militants (5 garçons et 3 filles) de l’opposition.

Ils étaient présents à la Cour d’Appel hier, sauf Batolim Latifatou qui est sérieusement malade. Elle n’a pu comparaître devant la cour à cause de son état de santé critique.

 

« La délégation après la prison civile s’est rendue à l’hôpital pour constater l’état de santé de notre sœur admise à l’hôpital. Cependant, toute la délégation s’est fondue en larmes à cause de l’état de santé de cette innocente entre la vie et la mort », révélait le Mouvement pour la justice sociale (MJS) lors de sa visite à la prison civile de Kara il y a quelques semaines.

 

Ce mouvement avait lancé un appel à toutes les organisations de défense des droits de l’homme, afin qu’elles agissent pour que Batolim Latifatou soit libérée. On ne sait pas exactement si son nom figure sur la liste des prisonniers libérés, puisqu’elle n’avait pas pu comparaître devant la cour hier.

 

Les autres ont pu regagner leur domicile et retrouver leur famille. Selon les informations, il reste encore des dizaines de détenus politiques dans les prisons du Togo.

 

icilomé