Présidentielle togolaise de 2020/Vibrante exhortation ce samedi de Mgr Barrigah-Bénissan à tous les candidats en lice !

A la faveur de sa première homélie après sa prise de possession canonique du siège épiscopal ce samedi dans la cathédrale de Lomé, Mgr Nicodème-Yves Anani Barrigah-Bénissan (nouvel archevêque de Lomé) n’a pas manqué d’évoquer la tenue de la présidentielle du 22 février prochain.

A cette occasion, le nouveau patron de l’Eglise catholique au Togo s’est voulu sincère et direct. «Je lance à l’endroit de tous les acteurs politiques togolais à faire preuve de justice, de transparence et de calme durant tout le processus électoral», a vivement plaidé Mgr Barrigah-Bénissan. Mieux, l’ex président de la CVJR (2009-2012) a souhaité du fond de son cœur que toutes «les institutions impliquées dans ce processus jouent leurs rôles en toute indépendance et avec responsabilité». A tous les Togolais, chrétiens ou non, l’ex-évêque d’Atakpamé a aussi rappelé que la «paix dans un pays dépend de la qualité de ceux qui le gouvernent».

Durant la présidentielle 2010, en pleine opérationnalisation des activités de la CVJR, Mgr Anani Barrigah-Bénissan n’avait pas hésité à mettre en veilleuse le chronogramme de cette Commission (CVJR) pour prévenir tout nouveau différend dans le cadre de ce scrutin de 2010.
La CVJR avait été mise en place pour faire la lumière sur le passé politique douloureux du Togo, sur la période de 1958 à 2005. Les recommandations de la CVJR sont en train d’être mises en pratique par le HCRRUN (créé en 2008).

Des candidats à la joute présidentielle du 22 février 2020 comme le président sortant Faure Gnassingbé et son rival politique Jean-Pierre Fabre ont pris part à cette cérémonie de prise de possession canonique du siège épiscopal par Mgr Barrigah.

E. G. & Akoyi A.