Présidentielle 2020: la C14 annonce une candidature unique!

La coalition de l’opposition togolaise n’ira pas à la présidentielle de 2020 en rangs dispersés. Le regroupement politique, composé désormais de 6 formations politiques, annonce l’investiture pour bientôt d’un candidat unique pour ce scrutin. FDR, CDPA, DSA, PSR, UDS-Togo et Les Démocrates soutiennent que toutes les formations politiques de l’opposition doivent renoncer à leurs ambitions personnelles légitimes de conquérir le pouvoir. Dans le même temps, ils recommandent à Faure Gnassingbé de renoncer à briguer un 4è mandat.

 

Devant la pesse mercredi à Lomé, la coalition des 6 a estimé que face à la détermination du régime à empêcher l’alternance, tous les leaders des partis politiques de l’opposition doivent accepter de consentir provisoirement un sacrifice en renonçant à leurs ambitions personnelles légitimes de conquérir le pouvoir.

 

Elle dit réitérer son choix d’un projet politique commun des forces démocratiques de l’opposition porté par un candidat unique, qui aura la mission de conduire la transition qui s’ouvrira après les élections.

 

« En conséquence, la coalition s’associe avec détermination aux bonnes volontés qui travaillent à dégager un candidat unique dans un cadre plus élargi que la C14. Ce candidat unique que les populations ont toujours souhaité devrait être connu dans les semaines à venir », a-t-elle indiqué.
Ces élections, la coalition veut les voir libres et transparentes. Elle propose que l’ensemble du processus soit placé sous la supervision d’une structure neutre des Nations-Unies qui aura en plus de sa mission de supervision, celle de procéder à l’audit du processus et plus particulièrement du fichier électoral et de l’indépendance de la CENI.

 

Par ailleurs, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson et ses collègues réclament au Chef de l’Etat la liberté de leurs militants toujours en détention. Ils invitent Faure Gnassingbé à garantir un déroulement dans des conditions transparentes démocratiques et propices à une expression libre du suffrage populaire de la prochaine élection présidentielle et d’assurer que les résultats proclamés reflètent la volonté exprimée par les électeurs dans les urnes.

 

« Au regard de tout ce qui précède, la coalition demande au chef de l’Etat de renoncer de lui-même à être candidat à la prochaine élection présidentielle dans l’intérêt du pays », précise la déclaration liminaire.

Le regroupement de l’opposition assure qu’une telle décision créerait les conditions pour une réconciliation des togolais aux lendemains d’élections aux résultats acceptés par tous, et qu’en posant cet acte, l’actuel chef de l’Etat rentrerait dans l’histoire comme celui qui a donné une chance à la démocratie de s’installer au Togo.

Togobreakingnews.info