Mise en œuvre d’une stratégie nationale d’inclusion financière

Près de la moitié de la population est exclue des services financiers de base. Mazamesso Assih, la secrétaire d’État chargé de l’Inclusion financière, s’insurge contre cette situation.

Recomposition du Gouvernement : le secrétariat d’Etat en charge de l’inclusion financière n’est pas concerné

 

Elle va piloter la stratégie nationale d’inclusion financière (SNIF) qui devrait permette au plus grand nombre de bénéficier d’un accès à une gamme diversifiés de produits financiers ‘abordables et adaptés’.

L’objectif est de passer de 40% à 75% d’ici 4 ans. Le programme vise un million de personnes.

 

‘La SNIF soumise à validation ce  jour doit relever le défi de l’accès des services financiers pour ceux qui en sont exclus, mais aussi permettre une utilisation en profondeur de ces mêmes services financiers’, explique Mme Assih.

L’Inclusion financière, une nécessité…

 

La stratégie prévoit aussi davantage de prêts, des efforts en direction des financements de l’agriculture, la généralisation des paiements en ligne, la stimulation de l’épargne et l’implantation de guichets dans les zones reculées.

Élaboration de stratégie d’inclusion financière: la feuille de route de l’inclusion financière au Togo validée

En ligne de mire, les adultes ruraux, les femmes, les jeunes et les petites et moyennes entreprises.

 

republicoftogo.com