L’UFC se réjouit d’être à la tête de l’opposition

Les responsables de l’Union des forces de changement (UFC) font le bilan des élections législatives du 20 décembre dernier au Togo. Ils se réjouissent déjà d’être à la tête de l’opposition togolaise, avec 6 sièges à l’Assemblée nationale.

Les attentes, à en croire le parti jaune, ne sont pas comblées. Mais l’Union des Forces de Changement sort majoritaire avec 6 sièges dans la nouvelle assemblée. L’homme à la tête de ce parti, Gilchrist Olympio devient à cet effet le nouveau chef de file de l’opposition, selon les explications des dirigeants qui n’ont pas tardé à exprimer leur satisfaction.

« Nous espérions avoir plus d’élus, nous sommes cependant satisfaits du résultat et ne comptons pas introduire un recours », a laissé entendre Ekoué Folly Gadah, Conseiller spécial de Gilchrist Olympio, le président du parti.

Il faut noter que au cours de ces législatives, l’UFC a présenté 138 candidats dans 21 circonscriptions électorales. Pour information, la liste des indépendants est sortie de ces législatives avec 18 sièges.

Icilomé