Les révélations sur Omar B après sa mort

Les Togolais ont pleuré Omar B, le roi du RNB décédé le jeudi 20 février. Ces morceaux comme "Ma préférée, Améssiamé, Mamacita etc." connus par la majorité de ses fans représentent aujourd’hui l’héritage qu’aura laissé l’artiste. Mais nous ignorons particulièrement certaines choses sur Omar Ahiangban, artiste du label OB Connexion Music.

Omar fait ses débuts à 6 ans

Déjà à 6 ans Omar B fut initié à la musique par son père, membre d’un groupe musical à l’époque. Le jeune Omar qui accompagnait son papa et assistait aux répétitions du groupe de ce dernier a vite développé une passion pour la guitare. Passion qu’il va cultiver pendant toute son adolescence avec sa belle voix.

15 juillet 2010

Tout au long de sa carrière, Omar B a fait parler son talent et sait tenir en haleine son public. L’artiste est auteur de 32 titres regroupés en  quatre (4) albums, « Lonlonwoa », « Améssiamé », « Togo Awake Vol 1 » et le dernier « Me myself and I » lancé en décembre dernier.  Mais de tous ses albums, c’est sans doute le premier intitulé  « Amessiamé » sortie le 15 juillet 2010 qui a fait connaitre l’artiste.

Le public, sa drogue

Il n’y a pas plus stimulant pour Omar B que les cris stridents d’un public enflammé comme il l’a estimé lui-même au cours d’une interview accordée à nos confrères du journal en ligne  Afrik.com.

Le roi du R&B estime même que c’est le public qui l’aide à s’améliorer et à se surpasser lors de ses prestations en tant qu’artiste. Et lorsqu’il est sur scène, c’est toute sa personnalité qu’il essaie de communiquer avec son public comme il aime le répéter très souvent.

Le Sage, le Fou et le Lover

Omar B c’est aussi trois personnes en un comme l’artiste l’a lui-même clamé en décembre dernier lors du lancement de son dernier album. « En moi, il y a le sage, mais aussi le fou qui peut faire des choses  comme pas possible et enfin le Lover qui s’efforce à toujours faire du bien aux autres », avait-il confié.

Omar le mal aimé

Si ses chansons « Ma préférée », « Trova » ont aidé beaucoup de couple à se former et à se retrouver,  l’auteur lui-même a connu vers la fin de sa carrière un grand vide affectif du fait d’avoir été abandonné par ses proches. Sa douleur a été si grande qu’il n’a pas pu s’empêcher de verser quelques larmes en décembre dernier  en se confiant aux journalistes.

Le Roi du RNB a, par ailleurs, été plusieurs fois récompensé aux All Music Awards, la prestigieuse récompense au Togo.

Simon Akpagana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *