Le Père Affognon fait ses recommandations contre le coronavirus 

Suite aux différents cas de coronavirus enregistrés au Togo, plusieurs voix s’élèvent pour apporter leur contribution afin d’endiguer la pandémie. Le Révérend Père Pierre Marie Chanel Affognon a ainsi saisit les autorités togolaises et le corps des médecins avec quelques propositions.

 

L’intégralité de ses recommandations à lire ci-dessous :

Lettre ouverte

Lomé le 23 Mars 2020

À Monsieur le Ministre de la santé et de l’hygiène publique
À Monsieur le Ministre de l’eau, de l’équipement rural et de l’Hydraulique villageoise
À Madame la Ministre de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation
Aux Mesdames et Messieurs les membres de l’Ordre des Médecins du Togo
Aux Mesdames et Messieurs les membres de l’Ordre des Pharmaciens du Togo
À la hiérarchie de la Médecine Militaire du Togo

Objet : Humbles interpellations et modestes propositions

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais m’adresser à vous avec un profond et sincère respect, ainsi qu’avec une réelle humilité, pour vous interpeller et vous faire part de modestes propositions au sujet de la riposte contre la pandémie du Covid-19 sur la terre de nos Aïeux. Mais avant tout, je voudrais vous exprimer ma gratitude pour tout ce que vous faites déjà et féliciter, surtout, les médecins et les agents de santé engagés directement dans les actions de prévention pour la vie de nos populations et de traitement des victimes.

En termes d’interpellations et de suggestions, j’en formule ce qui suit :

Au Monsieur le Ministre de la santé et de l’hygiène publique :

Quelle est la stratégie de travail pour une meilleure prévention de la pandémie et une meilleure prise en charge du personnel médical soignant, des malades et des cas suspects ? Pourquoi la sensibilisation n’est-elle pas intensifiée et porter au plus haut niveau au sein de toute la population ? Pourquoi la formation du personnel de la santé semble tarder et quelles sont les dispositifs décentralisés pour que, jusque dans nos villages, la prévention et la prise en charge des cas soient efficaces ?

Je propose, humblement, que vous communiquez dans une vidéo-conférence la stratégie de travail au niveau national, régional, communal et local, en y associant tous les médecins et personnels de la santé compétents pour vous aider à rendre visible des 2 consignes claires et des protocoles pragmatiques, validés par vos techniciens compétents en la matière.

Je propose que la sensibilisation soit intensifiée par des messages préenregistrés et joués dans les centres de santé, les marchés, les services publics, les banques, les points de contrôles sur les routes, les quartiers, les villages… Par exemple, certaines mosquées et églises disposent des hauts parleurs, elles peuvent diffuser ces messages. Les voitures de militaires qui sillonnent nos villes peuvent être mises à contribution ainsi que les taxis et mototaxis en y installant les dispositifs nécessaires. Les populations doivent savoir qu’il y a un grave danger et ainsi, par ces moyens, aller chercher sur les media des informations justes. D’où la nécessité d’un point de presse journalier sur la situation, avec communication des conduites à tenir, des émissions sur toutes les radios, télévisions, sur les réseaux sociaux et autres médias de large diffusion.

Je propose que les agents de santé soient formés par vidéo-conférences, avec un accès à internet, par un forfait spécial de TogoCom, octroyé exclusivement aux agents de santé. Aussi doit-on mobiliser les ambulances y compris celles de l’Armée et ses hélicoptères pour le transport des victimes ou des cas suspects des régions très éloignées du centre de référence de Lomé. Il serait également très indiqué de créer des hôpitaux de campagne dans les régions, dans le style du préfabriqué comme ce qui avait servi d’abris pour son Excellence Monsieur le Chef de l’Etat, quand il avait fait sa tournée dans certaines préfectures. Il faudrait aussi organiser la désinfection des hôpitaux et des centres de santé. Il est également urgent et indispensable de se prononcer rapidement sur le traitement avec la chloroquine (doublé d’antibiotique), comme le Maroc, le Bénin, les USA, la Chine…, et la rendre disponible. Il est dit que les anti-inflammatoires et l’aspirine seraient à éviter dans le traitement. Vous devriez informer la population, et surtout agent de santé, sur tout cela et la conduite à tenir.

Pour ce qui concerne Monsieur le Ministre de l’eau, de l’équipement rural et de l’Hydraulique villageoise : Quelle est la stratégie d’urgence, mise en place à ce jour, pour que l’eau soit disponible à la grande majorité de nos populations pour l’hygiène des mains ? Vu que votre ministère dispose des statistiques en la matière, il est urgent de faire le point. Ainsi, ensemble avec vos services techniques, la Togolaise Des Eaux (TDE), l’Armée togolaise et d’autres institutions ainsi qu’avec des personnes de bonne volonté, vous pourriez tout faire pour éviter les coupures d’eau et permettre un meilleur accès des populations rurales à l’eau. Et ceci selon un plan d’urgence qui pourrait consister à creuser des puits, à mettre des forages, à canaliser et à traiter l’eau des rivières, fleuves ou lacs, à mettre des citernes, à accroitre la distribution de l’eau de la TDE avec des points d’eau et de nouveaux blanchements rapides, à coût social.

A votre endroit, Madame la Ministre de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation : Vos services doivent prévenir des situations de graves pénuries alimentaires dans les familles faute d’argent pour en acheter. En effet, les Togolais, à plus de 60 %, vivent au jour le jour, mais aujourd’hui, ils sont obligés d’être quasi-confinés. Par ailleurs, certains ménages ne pourront pas payer, le loyer des mois de confinement, les soins ordinaires pour un paludisme, une infection, etc. Face à tout cela, vous devriez anticiper les actions à entreprendre en comptant sur vos techniciens, les sociétés, les banques et les personnes de bonne volonté en vue des aides spécifiques et pragmatiques. Une équipe d’hommes et de femmes intègres sera constituée pour vous aider à une gestion rigoureuse des subventions et dons à cette intention. Vous pouvez même y inclure des leaders religieux.

Aux Mesdames et Messieurs les membres de l’Ordre des médecins du Togo :

Chers médecins, s’il vous plait, la santé de la Nation et donc sa vie est entre vos mains. Merci pour votre abnégation et vos sacrifices. Que Dieu vous bénisse et vous protège. Cela dit : Pourquoi ce silence apparent de votre Ordre face à la pandémie du Covid-19 dans notre pays ? Organisez des conférences en ligne pour nous éclairer. Au nom de votre serment d’Hippocrate, créer une union sacrée avec le ministère de la santé pour agir ensemble. Proposez des formations en ligne pour vos collègues et collaborateurs. Donnez à la population des consignes claires. Prononcez-vous rapidement sur le traitement de la pandémie avec la Chloroquine associée à l’Azithromycine, fruit du travail du Pr Didier RAOULT et son équipe. Si le ministère de la santé, dans une politique du gouvernement qui pourrait être influencée par des intérêts stratégiques et diplomatiques, vous, en scientifiques et praticiens expérimentés, oser prendre position et éclairez-nous.

Aux Mesdames et Messieurs les membres de l’Ordre des Pharmaciens du Togo :

Chers Docteurs en pharmacie. Merci pour les officines que vous mettez à notre disposition. Mais, pourquoi vous semblez faire silence et vous ne vous prononcez pas sur la chloroquine et sur des plantes traditionnelles de chez nous que les uns et les autres estiment être des remèdes contre le Covid-19 ? Vous avez étudié ces molécules donc c’est urgent de situer nos populations. S’il vous plait, prononcez-vous sur la chloroquine. Comme des professionnels, faites rapidement votre recommandation et pensez à comment le rendre disponible chez nous comme dans les pays cités précédemment. Si vous le jugez efficace, pourquoi ne pas recommander sa production chez nous avec des laboratoires existants ? Ne gardez pas le silence, je vous en prie, nous avons besoin de vous. Pour ce qui concerne l’usage thérapeutique des racines appelées « Nyimon » et des feuilles désignées « Aloma » en Ewé ainsi que l’aloès Vera, que dites-vous ? Que recommandez-vous ? Il y a urgence, parlez et informeznous en votre qualité d’universitaires et de professionnels en pharmacologie.

Nous le savons tous, l’heure est très grave et nous n’avons pas le droit à l’erreur, à des silences coupables, à des manques de prévisions urgentes et à des actions bien pensées et bien exécutées avec compétence à tous les niveaux.

La Médecine Militaire : Elle est reconnue pour sa compétence. Quelle est l’apport des médecins et agents de santé de l’armée togolaise ?

Nous avons besoin de vous pour mener cette « guerre ». Si d’autres pays sont en guerre, le nôtre ne l’est-il pas aussi depuis le premier cas du Covid-19 dans notre pays ? Un président africain ne parle-il pas de « guerre mondiale » ? Ne serait-il pas bon, que tous vos moyens et compétences, maritimes, aériennes, stratégiques, médicales, en ingénierie…, soient ici engagés et intégrés à la stratégie de la riposte contre Covid-19 ?

Nous prions pour vous et respectons les consignes données. Merci pour vos efforts. Beaucoup de courage à vous. Mais, faites davantage et rapidement, avec plus de communication et de prises de décisions partagées efficacement à toute la population.

Recevez, Mesdames et Messieurs, ma modeste contribution ainsi que l’expression de mes sentiments les plus distingués et mes salutations accompagnées de mes prières.

Que Dieu bénisse le Togo ainsi que notre monde et qu’Il nous protège.

Père Pierre Marie Chanel AFFOGNON

Citoyen togolais et prêtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *