La plateforme de risques de catastrophes fait le point sur la situation de Lomé après les pluies

Le Premier Ministre Komi Selom Klassou a présidé ce lundi une réunion des principaux acteurs de la plateforme nationale de gestion des risques et catastrophes.

 

Lire aussi : Lomé: ces mesures pour éviter les inondations

L’objectif était de faire le point sur la situation de Lomé, confrontée depuis une dizaine de jours à des pluies diluviennes, et dresser la cartographie des différents bassins de rétentions de la capitale afin de prendre des mesures urgentes pour venir au secours des sinistrés.

«Depuis le 30 septembre, Lomé a connu des pluies diluviennes, il y a eu plus de 92 mm d’eau de pluie enregistrés au niveau de Lomé. Ce qui naturellement a entrainé des inondations dans certains quartiers et amené certains des bassins à faire le plein », a affirmé à l’issue de la réunion Yark Damehane, ministre de la Sécurité et de la Protection Civile et également président de la plateforme. Et de poursuivre : «Le gouvernement par ses services déconcentrés, s’est mis à l’œuvre dès que ces pluies ont été enregistrées, et il y a des motopompes en activité 24h/24 au niveau de certains bassins».

 

Lire aussi : Risques d’inondation : Le gouvernement prévient les riverains du fleuve Mono

Yark Damehane a également rappelé que les agences de la protection civile et de la solidarité nationale sont à pied d’œuvre et que « des équipes étaient en alerte permanente pour intervenir en cas de sinistre».

 

Lire aussi : Fortes précipitations sur Lomé

Le ministre a toutefois tenu à relativiser la situation, en précisant que c’était toute la sous-région qui était touchée par les pluies et que jusque lors, aucune perte en vie humaine n’était à déplorer sur le plan national. Selon la météo, les prochains jours s’annoncent encore pluvieux. Le gouvernement appelle à la prudence et à la vigilance.

 

Lire aussi : Epé-Ekpé 2019 : La pierre est de couleur « blanche immaculée »

Alomé