Inclusion sociale : Plus de 1500 personnes indigentes du Grand Lomé bénéficient de repas chauds de la part du gouvernement

Le gouvernement, dans le cadre de son projet de fourniture de repas aux personnes vulnérables en milieu urbain lancé le 25 décembre dernier, a encore servi gracieusement de la nourriture à plus de 1500 personnes, mercredi 1er janvier, dans les restaurants communautaires de Nukafu, d’Adétikopé et de Sagbado.  
L’objectif est d’accroître la consommation de repas et l’accès des populations pauvres à des repas communautaires réguliers, d’améliorer leur état nutritionnel et de créer, de ce fait, les conditions de leur meilleure participation au développement du pays. L’opération de fourniture de repas a été couplée de distribution de kit alimentaire.
Composé de riz, de sardine, d’huile et de tomate de conserve, cet appui relève du Programme de Développement Communautaire en zones urbaines (PDC-ZU) initié par le gouvernement, et exécuté par l’Agence Nationale de Développement à la Base (ANADEB). Ceci, dans le but d’amener les habitants des quartiers les plus vulnérables des villes du Togo à mieux se prendre en charge pour assurer leur épanouissement et contribuer au développement du pays.

 

En effet, le Programme d’Appui aux Populations Vulnérables (PAPV), conformément à la vision du gouvernement de consolider les mécanismes d’inclusion sociale prescrite dans le Plan National de Développement (PND) 2018-2022, en son axe 3, a lancé une expérience de fourniture de repas chauds aux personnes vulnérables des communautés pauvres de trois (03) zones du Grand-Lomé, à savoir les cantons de Sagbado, d’Amoutiévé et d’Adétikopé.

 

L’opération de fourniture de repas intervient en réponse aux difficultés chroniques d’accès de certains ménages pauvres à une alimentation quantitativement et qualitativement suffisante. Elle est exécutée par l’ l’Agence Nationale de Développement à la Base (ANADEB).

 

A une semaine de mise en œuvre de ce projet, la directrice de l’agence, Mme Mazalo Katanga, s’est réjouie que l’opération ait en train d’atteindre ses objectifs. « Nous disons que c’est une bonne initiative. Au même moment, cette initiative a besoin d’être améliorée. La première fois nous avons servi que de la nourriture préparée. Les premiers comptes rendus ont été faits au chef de l’Etat. Il nous a demandé d’ajouter au repas que des gens vont manger ici des rations sèches, c’est-à-dire vivre, un peu de riz, de tomate et d’huile. Parce qu’il sait que c’est un jour de fête et que des gens doivent fêter avec leurs enfants à la maison », a indiqué Mme Katanga.

 

Les bénéficiaires ont remercié le chef de l’Etat pour ce projet qui permet aux pauvres de manger. C’est le cas de Maman AlipossiAhouissou qui a souhaité  qu’il continue, afin d’atteindre tous les quartiers.

 

Komla GOKATSE (Togopress)