Eco : Joie de Kako Nubukpo, déception de Nathalie Yamb !

Des réactions fusent de partout depuis l’annonce par Emmanuel Macron et Alassane Ouattara, samedi dernier, de la fin du Franc CFA. Sur les réseaux sociaux, les commentaires vont bon train.

 

Franc CFA : la réponse du Prof Kako Nubukpo à la BCEAO ce mercredi 20 février

 

Les activistes contre le Franc CFA ont également vite fait de réagir. Kako Nubukpo, l’un des pourfendeurs de la monnaie de la servitude, le Franc CFA, se dit heureux de la « bonne nouvelle ». Pour lui, c’est un moment historique que vivent les Africains.

 

« Le moment historique que nous vivons aujourd’hui fait écho à notre engagement pour le changement ! Le passage du FCFA à l’Eco est une merveilleuse nouvelle pour l’avenir des pays qui l’utilisent ! », a déclaré l’ancien ministre de la Prospective et de l’Evaluation des Politiques publiques.

 

F CFA: les étranges révélations du Directeur national de la BCEAO sur Kako Nubukpo

Mais Nathalie Yamb, l’autre activiste contre la françafrique, ne partage pas le même avis. Les réformes engagées pour changer le Franc CFA, ont été faites sans associer les peuples africains. Ce qui ne peut se faire en Europe.

 

« M. Macron, vous en France, vous pouvez engager une réforme de l’Euro sans consulter votre peuple ou sans passer par l’Assemblée nationale ? Nous ne voulons plus de votre garantie », a-t-elle interpellé. Nathalie Yamb, expulsé récemment de la Côte d’Ivoire pour ses prises de positions contre la France, ne se réjouit pas de l’annonce de Macron et Ouattara.

 

Il est à noter aussi que malgré son enthousiasme, le Togolais Kako Nubukpo appelle tout de même à la vigilance vis-à-vis du fonctionnement de la nouvelle monnaie.

 

« Nous resterons tout de même vigilants sur la question du régime de change qui devrait bientôt être résolue, la parité fixe étant transitoire », a-t-il indiqué.

 

icilomé