Ces non-dits sur Agbéyomé Kodjo

Économiste de formation, Agbéyomé Messan Kodjo  aura enfilé les postes les uns après les autres au cours de sa carrière : Directeur de société d’Etat, Député, Ministre, Président de l’Assemblée Nationale, Premier ministre. En lice pour la magistrature suprême pour la deuxième fois, découvrons ensemble un portrait du candidat.  

Publicités

 

Travailleur chevronné

Selon ses proches,  Agbéyomé Kodjo est un lève-tôt et un couche-tard. C’est un gros bosseur qui se distingue par son sens du travail et sa combativité qui aura tapé dans l’œil de feu Eyadéma Gnassingbé.

 

Sous le feu des projecteurs

Agbéyomé Kodjo adore les bains de foule et ne s’en prive jamais à l’occasion. Etre au centre de l’attention est un de ses péchés mignons. Rappelez-vous de son irruption le 21 janvier dernier à la conférence de presse de Jean-Pierre Fabre ou encore à la cantine de l’Université de Lomé pour discuter avec les étudiants.

 

Où le vent le mène

L’une des critiques dont il fait souvent preuve est sa capacité à  tourner facilement sa veste. Tantôt de droite, tantôt de gauche, l’homme peut paraître lunatique dans ses choix politiques, mais l’objectif est de bien maintenir son pré-carré. Rappelons qu’en 2015,  Agbéyomé Kodjo avait félicité Faure Gnassingbé pour sa réélection avec des éloges même à son égard. De Sarkozy à Emmanuel Macron en passant par François Hollande, il a également apporté son soutien selon les circonstances.

 

Franc-maçon mais pas que…

S’il est reconnu comme Catholique pratiquant, Agbéyomé entretiendrait aussi des relations avec la franc-maçonnerie selon les révélations de Jeune Afrique. Par ailleurs, il est marié et père de neuf enfants. Le choix de sa personne comme candidat unique de l’opposition aurait-il à avoir avec ses réseaux au sein de l’Eglise Catholique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *