AGBEYOME : L’appel du pied à FABRE

Dans un contexte fait de polémique autour de son choix pour représenter les forces démocratiques à l’élection présidentielle du 22 février prochain, le président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD), Gabriel Messan Agbeyomé Kodjo se voit obligé de composer avec les autres leaders de l’opposition. Il ne peut d’ailleurs faire autrement.

 

Sur radio Nana FM ce matin, l’ancien Premier ministre n’a pas hésité à montrer qu’il compte s’appuyer sur le président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), Jean-Pierre Fabre pour la victoire du peuple togolais à l’issue de l’élection présidentielle du 22 février 2020. « Jean-Pierre Fabre est incontournable dans toute démarche visant à l’alternance au Togo », a déclaré Agbeyomé Kodjo.

 

Depuis sa désignation comme candidat unique des forces démocratiques, Agbeyomé Kodjo, selon les indiscrétions, mènerait des tractations pour rencontrer et discuter avec l’ex-chef de file de l’opposition qui était arrivé en seconde position lors de la dernière présidentielle au Togo. Dans tous les cas, M. Kodjo reconnaît avoir besoin des autres pour la réalisation de l’alternance cette année.

 

« Je ne prétends pas avoir plus d’intelligence que les autres, mais je suis mieux outillé qu’eux, parce que je connais bien les rouages du pouvoir et de l’opposition », a-t-il indiqué avec une teinte d’humilité.

 

Pour lui, « la victoire du peuple togolais est acquise en 2020 ». Et ce n’est pas Faure Gnassingbé et son régime qui vont l’empêcher. « Même s’il y va, Faure Gnassingbé aura un handicap sérieux : la communauté internationale ne sera pas d’accord pour que le Togo continue d’être une exception en Afrique de l’ouest en 2020 », a-t-il souligné.

Agbeyomé Kodjo appelle donc le candidat non encore déclaré de UNIR à suivre les exemples de Paul Kagame, Alassane Ouattara et Pierre Nkurunziza qui renoncent à se présenter pour un nouveau mandat à la tête de leur pays.

 

icilomé