Absence du PNP au conclave de la C14: Ouro Djikpa livre (enfin) des secrets

Intervenant lors de la réunion hebdomadaire du parti ce weekend à Lomé, Ouro Djikpa Tchatikpi, Conseiller du président national du Parti National Panafricain (PNP), a évoqué les raisons de leur absence au conclave de la Coalition des 14 tenu les 20 et 21 février derniers à Lomé.

 

Selon lui, l’initiative du fameux conclave a été une « idée d’un certain nombre de partis de la Coalition ». Et leurs objectifs, c’est de structurer la coalition, créer une alliance électorale pour les élections locales et présidentielles de 2020 et signer une charte de la Coalition.

« L’initiative du conclave a été une idée d’un certain nombre de partis de la Coalition. Les buts ou les objectifs pour les tenants du conclave sont suivants : la structuration de la coalition avec des organes, la création d’une alliance électorale pour les élections locales et présidentielles de 2020, la signature de la charte de la Coalition », a balancé Ouro Djikpa Tchatikpi.

Pour le bras droit de Tikpi Atchadam, le PNP ne s’inscrit pas dans cette logique de la structuration de la Coalition. Le parti à l’emblème d’un cheval blanc tire à boulet rouge sur l’idée de la formation d’une alliance électorale et de la signature d’une charte de la C14.

 

« En face des tenants du conclave, la position du PNP est la suivante : Ce n’est pas la structuration qui a manqué à la Coalition pour la conclusion de la lutte, mais la généralisation de la contestation sur l’ensemble du territoire national. La coordinatrice a bien fait son travail, pour le PNP on continue comme ça, chaque parti doit mobiliser. Pas besoin d’une charte, car la coalition est un groupe pour une unité d’action. Les élections ne sont pas encore à l’ordre du jour », a souligné le Conseiller de Tikpi Atchadam.

Selon Ouro Djikpa Tchatikpi, « actuellement, l’urgence ce sont les réformes pour retrouver la Constitution de 1992 et l’effectivité du droit de vote de la diaspora togolaise partout dans le monde ». « Donc la lutte continue. C’est pourquoi le PNP continue dans sa lancée de sensibilisation et de mobilisation», a-t-il indiqué.

L’homme politique ne regrette pas l’absence du PNP à cette réunion de la Coalition. « Maintenant, c’est au peuple en lutte pour l’alternance d’en juger », a-t-il conclu.

Togoweb